Advanced Biodesign

Les premières preuves de l’efficacité du DIMATE chez les malades atteints de Leucémie Aigüe Myéloïde seront apportées dès 2020.

« Les données et évaluations scientifiques les plus récentes obtenues sur le DIMATE permettront d’obtenir des preuves de son efficacité chez le patient dans la Leucémie Aigüe Myéloïde dès 2020. Nous avons pu avec le soutien de XERYS acquérir des connaissances nouvelles fondamentales sur le DIMATE et statuer sur son potentiel de création de valeur. »

Ismail CEYLAN, Président, Advanced BioDesign

« L’avantage du DIMATE est qu’il permet d’éradiquer complètement les cellules leucémiques. Il a le potentiel de devenir un nouveau standard dans le traitement du cancer.»

Pr Régis COSTELLO, Chef de Service, Hématologie de l’Hôpital de la Conception Marseille

Synthèse :

  • Le DIMATE, anticancéreux développé par Advanced BioDesign (ABD), a été identifié par le cabinet de conseil en stratégie Boston Consulting Group (BCG) comme un potentiel blockbuster (chiffre d’affaires annuel supérieur à 1 milliard d’euros) avec une valorisation à terme supérieure à 3 milliards d’euros.
  • Le DIMATE engendre une destruction ciblée et exclusive des cellules cancéreuses, respectant les cellules saines et en respectant le système immunitaire. Cet anticancéreux est donc considéré comme un nouveau « standard » dans le marché des thérapies ciblées. Marché qui devrait, à terme, prendre une place très importante aux côtés du marché des chimiothérapies classiques.
  • C’est dans la Leucémie Aigüe Myéloïde au sein du service d’hématologie du professeur Régis COSTELLO, à Marseille, que le DIMATE fera, dès le début de 2020, la preuve de son efficacité chez le malade. Il en est totalement convaincu puisqu’il teste l’efficacité du produit sur les cellules cancéreuses de ses patients depuis maintenant plusieurs années.
  • Cette première preuve de concept chez le patient sera un événement majeur sur le plan scientifique, thérapeutique et médiatique.

Le monde de la recherche en cancérologie évolue très rapidement avec de nouvelles approches thérapeutiques principalement la thérapie génique, l’immunothérapie et les thérapies ciblées. Nouveau modèle de thérapie ciblée et de médecine personnalisée, le DIMATE est né d’une expertise unique basée sur la compréhension des mécanismes anormaux qui permettent à la cellule cancéreuse de devenir immortelle et de créer des métastases cancéreuses dans tout l’organisme.

Les travaux les plus récents ont mis en évidence des caractéristiques nouvelles concernant le mécanisme d’action du DIMATE. En bloquant de façon irréversible les enzymes aldéhydes déshydrogénases qui permettent à la cellule cancéreuse d’éliminer les déchets toxiques liés à son hyper métabolisme, et d’échapper ainsi à la mort, le DIMATE s’est révélé être une molécule unique par sa puissance et sa sélectivité. Dans des publications récentes et indépendantes, analysant le potentiel thérapeutique des inhibiteurs d’aldéhydes déshydrogénases, le DIMATE est identifié comme le plus « prometteur » dans le traitement des cancers, par cette thérapie ciblée.

Nous savons maintenant que le DIMATE possède la caractéristique unique d’être un inhibiteur dit « suicide » induisant des réactions en cascade entraînant de façon irréversible la destruction des cellules cancéreuses. Les dernières preuves expérimentales apportées par ABD indiquent que le DIMATE détruit également les cellules cancéreuses dites souches, responsables de la dissémination métastatique des cellules cancéreuses et donc des rechutes ou récidives.

Des effets synergiques avec les chimiothérapies classiques ont également été démontrés suggérant que la réponse thérapeutique à certains anticancéreux pourrait être considérablement améliorée avec le DIMATE.

Le DIMATE présente enfin l’avantage de respecter les cellules immunitaires et pourrait donc se révéler être un puissant allié des immunothérapies actuelles.

Le DIMATE ne cible ni une mutation spécifique ni une voie métabolique unique, stratégies souvent contournées par une reprogrammation alternative des cellules cancéreuses. Le DIMATE s’est révélé être une avancée scientifique décisive et potentiellement efficace sur de nombreux types de cancer. Il a fait la preuve de son efficacité in vitro et in vivo sur plus de 300 types de cancers.

Dans le cadre de l’évaluation stratégique du DIMATE conduite en octobre 2018 par le BCG, les médecins européens et américains interrogés ont indiqué leur enthousiasme pour le mécanisme d’action nouveau et unique du DIMATE, confirmant qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de molécules avec le même mode d’action. Ils considèrent le DIMATE comme un « first in class therapy ».

Les études pré-cliniques en cours, notamment de toxicologie réglementaire, sont programmées pour être terminées en novembre.

La stratégie de développement clinique, validée par le BCG, consistera à cibler les investissements sur les indications où le profil d’activité pharmacologique du DIMATE est le plus spectaculaire : la Leucémie Aigüe Myéloïde, le cancer du poumon, le cancer du sein triple négatif et le mélanome. Il existe dans ces cancers un niveau de confiance très élevé d’une efficacité du DIMATE au moins supérieure de 50 % à celle des traitements de référence, indique le BCG.

C’est dans la Leucémie Aiguë Myéloïde que dès 2020 le professeur Régis COSTELLO pourra identifier les premières preuves biologiques de l’efficacité du DIMATE. « Nous sommes très confiants » précise le professeur Régis COSTELLO. « Nous collaborons avec ABD depuis plus de cinq ans. Nous avons démontré que le DIMATE contrairement aux chimiothérapies classiques ne détruit que les cellules cancéreuses et respecte les cellules saines, avantage considérable en terme de tolérance. Nous avons identifié les bio-marqueurs qui permettront le développement d’un test compagnon et de répondre ainsi à l’exigence d’un traitement personnalisé, adapté à chaque patient. »

C’est donc dans cette première indication que pourrait être apportée très rapidement la première preuve de concept du potentiel d’innovation majeur du DIMATE en oncologie.

Dans son rapport final, le BCG confirme l’étendue du potentiel du DIMATE avec la perspective d’atteindre à terme le statut de blockbuster avec plus d’un milliard de dollars de vente et une valorisation supérieure à 3 milliards d’euros.

La perspective d’une alliance stratégique avec un Big Pharma dès l’obtention dans la Leucémie Aiguë Myéloïde des premiers signaux positifs de l’efficacité du DIMATE chez le patient est plus que jamais d’actualité.


Advanced Biodesign : Créée en 2010, la société Advanced BioDesign développe un nouveau médicament pour le traitement des cancers résistants aux thérapies actuelles. Le mécanisme d’action de ce composé de synthèse constitue une rupture technologique dans les moyens de traiter le cancer. Contact
M. Ismaïl CEYLAN, Président
ismail.ceylan@a-biodesign.com
http://www.a-biodesign.com

Xerys : Xerys Gestion est une société de gestion de portefeuille spécialisée dans le capital- investissement qui place le projet d’entreprise au coeur de sa philosophie d’investissement, afin d’accompagner les dirigeants des participations dans toutes les étapes de la croissance de leur entreprise, du capital-risque jusqu’à la maturité. Les Fonds Xerys investissent entre 10 à 60 M€ dans des sociétés innovantes des secteurs de la santé, le développement durable ou les technologies connectées.
Contact :
Olivier OSSIPOFF, Président

olivier.ossipoff@xerys.com
http://www.xerys.com

Bibliographie

  1. Jackson, B. et al. Update on the aldehyde dehydrogenase gene (ALDH) superfamily. Hum. Genomics5, 283–303 (2011).
  2. Castro, J. P., Jung, T., Grune, T. & Siems, W. 4-Hydroxynonenal (HNE) modified proteins in metabolic diseases. Free Radic. Biol. Med.111, 309–315 (2017).
  3. Vasiliou, V. & Nebert, D. W. Analysis and update of the human aldehyde dehydrogenase (ALDH) gene family. Hum. Genomics2, 138–143 (2005).
  4. Kang, J. H. et al. Aldehyde dehydrogenase is used by cancer cells for energy metabolism. Exp. Mol. Med.48, e272 (2016).
  5. Yang, X., Yao, R. & Wang, H. Update of ALDH as a Potential Biomarker and Therapeutic Target for AML. Biomed Res. Int.2018, 9192104 (2018).
  6. Blume, R. et al. The molecular signature of AML with increased ALDH activity suggests a stem cell origin. Leuk. Lymphoma59, 2201–2210 (2018).
  7. Gasparetto, M. & Smith, C. A. ALDHs in normal and malignant hematopoietic cells: Potential new avenues for treatment of AML and other blood cancers. Chem. Biol. Interact.276, 46–51 (2017).
  8. Duan, J. J., Cai, J., Guo, Y. F., Bian, X. W. & Yu, S. C. ALDH1A3, a metabolic target for cancer diagnosis and therapy. Int. J. Cancer139, 965–975 (2016).
  9. Rodriguez-Torres, M. & Allan, A. L. Aldehyde dehydrogenase as a marker and functional mediator of metastasis in solid tumors. Clin. Exp. Metastasis33, 97–113 (2016).
  10. Yoshida, G. J. & Saya, H. Therapeutic strategies targeting cancer stem cells. Cancer Sci.107, 5–11 (2016).
  11. Clark, D. W. & Palle, K. Aldehyde dehydrogenases in cancer stem cells: potential as therapeutic targets. Ann. Transl. Med.4, 518–518 (2016).
  12. M., A. et al. Aldehyde Dehydrogenase: Cancer and Stem Cells. Dehydrogenases 3–28 (2012). doi:10.5772/48591
  13. Quash, G. & Fournet, G. Methionine-Derived Metabolites in Apoptosis : Therapeutic Opportunities for Inhibitors of their Metabolism in Chemoresistant Cancer Cells. 3686–3700 (2009).
  14. Venton, G. et al. Aldehyde dehydrogenases inhibition eradicates leukemia stem cells while sparing normal progenitors. Blood Cancer J.6, e469 (2016).
  15. Pérez-Alea, M. et al. ALDH1A3 is epigenetically regulated during melanocyte transformation and is a target for melanoma treatment. Oncogene36, 5695–5708 (2017

Advanced BioDesign, Xerys

Xerys

XERYS FRANCE

7 rue d’Aguesseau

75008 Paris - France

+33 (0)1 82 52 12 25

SUIVEZ-NOUS :