Skytech



Date d’entrée
Portefeuille Xerys
2013

www.skytechslp.com

Skytech développe un procédé technologique innovant permettant de trier les plastiques industriels issus du recyclage afin de produire des nouveaux matériaux plastiques régénérés.

Skytech

L’industrie de la plasturgie utilise plusieurs familles de plastiques pour fabriquer des objets aux caractéristiques variées : polyéthylène, ABS, polystyrène, PVC, etc. En fin de vie, ces objets se retrouvent mélangés, et par conséquent, les plastiques qui les constituent également. À ce jour, faute de solution permettant leur tri, les déchets plastiques sont principalement incinérés, enfouis en décharge ou exportés en Asie.

Conscients de l’urgence écologique du recyclage de ces déchets, les pouvoirs publics renforcent considérablement les réglementations nationales et internationales : objectif de taux de recyclage dans les filières industrielles, interdictions d’export et augmentation des taxes à l’enfouissement rendent la gestion de ces déchets de plus en plus contraignante.

Depuis 2013, Skytech (anciennement APR2) développe un procédé innovant de tri des déchets plastiques en mélange pour permettre leur recyclage à l’échelle industrielle, la société apporte une réponse concrète à un enjeu environnemental majeur.

Ce procédé de tri automatique des plastiques, initié en partenariat avec le CNRS, ouvre de nouvelles voies pour traiter et valoriser les gisements considérés jusqu’alors comme des déchets.

Skytech est en mesure de produire différents types de plastiques recyclés de qualité optimale avec des propriétés similaires à deux matériaux issus du pétrole (ABS, polystyrène).

Le procédé apporte enfin aux industriels de la plasturgie de nouveaux matériaux recyclés de qualité premium. Skytech travaille en continu avec des chercheurs de l’École Normale Supérieure Paris-Saclay pour modéliser ce procédé et continuer de l’améliorer.

Skytech a choisi de se focaliser sur le traitement de déchets issus de DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Electroniques) et de VHU (Véhicules Hors d’Usage).

La société a récemment été admise à rejoindre le pôle de compétitivité Move’o pour contribuer aux ambitions de la filière automobile pour augmenter sa part de recyclage.

Les atouts

  • Des moyens techniques et des procédés industriels de premier plan
  • Une équipe pluridisciplinaire experte
  • Un réseau complet de partenaires académiques et industriels
×

Avertissement


Les informations figurant sur le site Internet de Xerys Gestion, société par actions simplifiée au capital social de 226.000 euros et dont le siège social est sis 7 rue d’Aguesseau à Paris (75008), immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de Paris sous le numéro 793 135 450 et enregistrée auprès de l’Autorité des marchés financiers en qualité de société de gestion de portefeuille sous le numéro GP-14000034 (la « Société de gestion »), ne constituent pas une offre des titres des véhicules gérés par la Société de gestion (les « Fonds Xerys »).

Toute déclaration contenue sur le site Internet de Xerys Gestion ainsi que toute prévision, estimation future ou déclaration relative aux attentes, concernant des évènements futurs ou la performance potentielle des Fonds Xerys cités sur le site Internet de Xerys Gestion, représente seulement la propre évaluation de la Société de gestion et de son interprétation des informations disponibles à la date de mise à jour du site Internet de Xerys Gestion. Aucune assurance ne peut être donnée que ces déclarations, avis, projections ou prévisions soient corrects ni que les objectifs des Fonds Xerys seront réalisés. La Société de gestion ne pourra être tenue responsable quant à l’exactitude de ces informations.

Il est précisé que les aspects fiscaux mentionnés sur le site Internet de Xerys Gestion doivent être considérés comme un résumé de certains aspects fiscaux relatifs aux Fonds Xerys en vigueur à la date de mise à jour du site Internet de Xerys Gestion. Les investisseurs potentiels sont invités à se rapprocher de leurs propres conseils fiscaux. Ces informations sont susceptibles d’évoluer en cas de modification de la règlementation et de la doctrine fiscale.

L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que les Fonds Xerys sont principalement investis dans des sociétés non cotées et par voie de conséquence ils sont peu ou pas liquides et présentent un risque de perte en capital.

 

Entrer